☆ Parures triomphales. Le maniérisme dans l'art de l'armure italienne ☆ Par ✓ Collectif Philosophie

tbooks.tk

L art de l armure atteint au XVIe si cle des sommets de perfection jamais gal s Dans les premi res d cennies, les armuriers mettent l accent sur la haute qualit du forgeage de l acier, une esth tique bas e sur le poli du m tal d pourvu de d cor et une grande puret de lignes dans chacune des pi ces de l armure Certaines de ces armures pr sentent n anmoins au pourtour et dans quelques champs privil gi s de riches gravures l eau forte rinceaux, m daillons, ainsi que sujets guerriers et religieux Puis, apr s 1530, sous l influence de l veil du go t de la Renaissance pour l tude de l Antiquit classique, les armuriers cr ent, en parall le aux armures de guerre, de superbes armures de parade d inspiration classicisante Ces armures sont de deux sortes l antique et la romaine Les premi res suivent assez librement les mod les anciens et se limitent pr senter ici et l des connotations antiquisantes associ es des motifs fabuleux Les secondes essaient de ressembler aux armures anatomiques gr co romaines connues par l iconographie imp riale Ces deux mod les d armures, toujours de la main des plus grands armuriers, ont t cr s essentiellement pour l lite politique et militaire de l poque En effet, ces armures richement travaill es en repouss , puis cisel es, dor es, argent es, bleuies, noircies et enfin grav es, et ou profus ment damasquin es d or et d argent, sont d un co t extraordinaire La plupart des oeuvres de cette p riode vers 1530 1550 parvenues jusqu nous sont anonymes Cependant, gr ce quelques chefs d oeuvre r alis s pour l empereur Charles Quint, qui, eux, sont sign s et dat s, il est possible de conna tre le travail remarquable du milanais Filippo Negroli et de ses fr res Giovan Battista, Francesco et Alessandro La derni re oeuvre attest e de ceux ci est la bourguignotte D 30 de la Real Armer a de Madrid, dat e de 1545, qui montre l vidence l inspiration classique de son d cor et la virtuosit technique de l atelier des Negroli Les quatre fr res Negroli vivent respectivement jusqu en 1579, 1591, 1600 et 1573 et continuent travailler, mais, curieusement, jusqu pr sent, aucune autre pi ce n a pu tre rattach e leur production, si ce n est une armure r alis e par Francesco Negroli pour Charles Quint vers 1550 1553 Une des raisons de la difficult d identifier d autres oeuvres des Negroli pourrait tre le fait d un changement stylistique dans le milieu armurier milanais sous l influence du Mani risme Ce mouvement artistique semble d apr s les armures ou pi ces d armures qui nous sont parvenues s tre implant dans l art des armuriers vers le milieu du si cle De ce fait, les compositions en relief, g n ralement sobres, qui rehaussaient autrefois certaines parties de l armure casque, encolures du plastron et de la dossi re, pauli res, cubiti res et genouill res vont, d une part, devenir de plus en plus riches et complexes, jusqu former de v ritables petits tableaux histori s dont les sujets sont tir s de la mythologie, de l histoire antique ou de la Bible Cela entra ne l introduction dans l armure de luxe de compositions petites figures, au d triment de celles plus grandes jusqu alors en vigueur D autre part, les divers motifs d coratifs inspir s du monde animal, v g tal ou fabuleux vont prolif rer, gagnant le reste de l armure Cette profusion ornementale, ma tris e par des ma tres armuriers capables de r aliser dans l acier ce que les orf vres accomplissent dans des m taux beaucoup plus mall ables, fait de la seconde moiti du XVI e si cle milanais un moment privil gi de l histoire de l art Ces talentueux armuriers travaillent souvent d apr s leurs propres compositions, mais ils s inspirent aussi de l art antique, des peintures de leur poque et surtout des gravures largement diffus es des disciples de Rapha l et de Jules Romain Les emprunts des oeuvres graphiques qui sont parfois ant rieures de plusieurs d cennies sont g n ralement difficiles d celer En effet, les armuriers, comme tant d autres artistes mani ristes, ne se limitent pas copier servilement leurs mod les, mais les travaillent au contraire avec raffinement et fantaisie, m lant et inversant des figures provenant de sources diverses, de fa on laborer de nouvelles compositions coh rentes et harmonieuses L ouvrage se compose d un essai storico artistique de Jos Godoy, qui affronte les th mes cit s dans la description en parall le Suit un important essai historique de Silvio Leydi sur les armuriers milanais organisation des ateliers, pratiques commerciales, contrebande d armes, etc D autre part, ce volume pr sente pour la premi re fois un regeste biographique de toutes les familles d armuriers milanais, suivi des arbres g n alogiques des familles les plus importantes Des annexes importantes pr sentent une centaine de documents in dits En outre, 300 pages d illustrations permettent d appr cier les splendides armures expos es au Mus e Rath du 19 mars au 20 juillet 2003, accompagn es de notices d taill es de Jos Godoy Dicton Recherche de dictons Dico Dictons le Dictons sur dicton Nos dictons du quotidien on les connat tous, on les utilise souvent, Dico Dictons permet de redcouvrir les dictons sur le thme Philippe d Orlans Wikipdia Philippe, homosexuel contraint au mariage du fait de son rang, se fait connatre pour son libertinageAmateur de parures extravagantes, il mne un train de vie dispendieux Dicton Recherche de dictons Dico Dictons le Dictons sur dicton Nos dictons du quotidien on les connat tous, on les utilise souvent, Dico Dictons permet de redcouvrir les dictons sur le thme Philippe d Orlans Wikipdia Philippe, homosexuel contraint au mariage du fait de son rang, se fait connatre pour son libertinageAmateur de parures extravagantes, il mne un train de vie dispendieux Dicton Recherche de dictons Dico Dictons le Dictons sur dicton Nos dictons du quotidien on les connat tous, on les utilise souvent, Dico Dictons permet de redcouvrir les dictons sur le thme

Error opening file cache/tbooks.tk/tbooks.tk-11/8874390327.db