Lire ☆ Marilyn dernières séances - Prix Interallié 2006 ePUB Auteur Î Michel Schneider ↠

tbooks.tk

New York, avril 1955 L crivain Truman Capote assiste avec Marilyn Monroe un enterrement J ai besoin d une teinture, dit elle Et je n ai pas eu le temps de m en occuper Elle lui montre une trace sombre la ligne de s paration de ses cheveux Pauvre innocent que je suis Moi qui t ai toujours crue une vraie blonde cent pour cent Je suis une vraie blonde Mais personne ne l est naturellement comme a Et d ailleurs, je t emmerde Comme les cheveux de Marilyn, ce roman ces romans emm l s est vraiment faux Contrairement l avertissement d suet des vieux films, il s inspire d faits r els et ses personnages apparaissent sous leur vrai nom, sauf exceptions visant respecter la vie priv e de personnes vivantes Les lieux sont exacts, les dates v rifi es Les citations tir es de leurs r cits, notes, lettres, articles, entretiens, livres, films, peine si le faussaire que je suis n h site pas imputer aux uns ce que d autres ont dit, vu ou v cu, leur attribuer un journal intime qu on n a pas retrouv , des articles ou notes invent s et leur pr ter des r ves et des pens es qu aucune source n atteste Dans cette histoire d amour sans amour entre deux personnages r els, Marilyn Monroe et Ralph Greenson, son dernier psychanalyste, attach s l un l autre par les fils du destin, on ne cherchera pas le vrai ni le vraisemblable, je les regarde tre ce qu ils furent et accueille l tranget de l une et de l autre figure comme si elle me parlait de la mienne Seule la fiction donne acc s au r el Mais ce qu on atteint la fin d un r cit comme celle d une vie n est pas la v rit des tres Celui qui crit, et qui n est pas moi, pas plus que mes personnages ne sont Marilyn et Ralph, regarde comme celle d un autre sa main qui rebrousse le temps mot mot Elle crit de gauche droite, mais on peut lire ce qu elle laisse sur le papier comme une image invers e dans un miroir, jusqu ce que tremble dans l obscurit de l cran le message no signal J aimerais que ce jeu de paroles secr tes et d actes visibles, cette suite d images bris es parcourue de reflets contresens, ne s ach ve que sur un point d interrogation lorsque les personnages se fondront dans l incertain et que s ouvrira la main de l auteur, vide comme celle d un enfant l abandon Ce texte fait r f rence l dition Broch Notre collaborateur du Point a toujours pris la mort pour sujet de r flexion, aussi bien dans son Baudelaire, les ann es profondes qu avec Morts imaginaires , prix M dicis 2003 En racontant les fins, agonies, derniers mots, confessions ultimes, effroi ou sagesse derni re de ses crivains pr f r s, de Nerval Goethe et de Tchekhov Jean Rhys Il sonde, en bon analyste, ce qu on lude, explore ce qu on cache, commente ce qui est tapi et d voile ce qui se r gle l approche de l ab me, dans le silence ou la frayeur la plus sauvage La ligne de vie qui pr side la naissance et au d veloppement de tant de romans fait place, chez lui une ligne de mort elle lui permet, ainsi, de remonter le temps, par pisodes, sc nes, songes, mensonges La vision du mort, chez lui, claire la vie avec une sombre ironie comme si l all e du cimeti re menait tout droit aux premiers jeux de l enfance Cette fois, Schneider soul ve la pierre tombale de Marilyn Monroe Couch e telle une momie dans les bandelettes de sa l gende, cras e par tant d crits et de biographies, il fallait sortir l ic ne et la sainte de sa messe m diatique Avec ce livre elle reprend son clatante carnation, son t , ses bains de mer, rendue plus libre et plus a r e par l imagination et les soins paternels de Schneider Elle retrouve la d licatesse d un tre humain, sorte d Albertine disparue, fugitive revenue dans sa villa, non plus harcel e et d vor e par les flashs des photographes et les clairages de plateau, mais livr e son psychanalyste, ce docteur Ralph Greenson qui est l autre grand personnage de ce roman On assiste des tournages, on rencontre les maris, les ex, les amants longue dur e, les bons ou mauvais coups d un soir, d une heure, les galants professionnels, les salauds c l bres ou oubli s, les vrais fid les, et les compagnons de chagrin Schneider ne cache rien des manies sexuelles, des transes, des d gringolades, de cette d pressive la recherche d une cajolerie d finitive C est un livre dur, brutal, coupant comme du verre Travail saignant, pr cis, acharn Schneider accompagne un chemin de croix, mais dans le champagne, dans la tambouille des artifices hollywoodiens, entre h pital et s ances photo, un chemin de croix avec milliers de dollars, cachets fabuleux, d primes r p tition, moments nus Schneider a utilis une documentation d mentielle Les d cors, les conversations t l phoniques, les r flexions d un analyste, les ragots, les orgasmes, les secrets d une cure Les liens si ambigus, tortueux, en miroir et faustiens de l analyste et de sa patiente font l objet d une analyse serr e L art de Schneider se r v le dans cette approche si soigneuse, si scrupuleuse qui consiste pier et d crire les sympt mes d une femme qui trouble encore notre monde depuis son outre tombe, sans juger, mais, non plus, sans cacher ce qui pouvante dans ce drame Jacques Pierre Amette Le Point du 24 ao t 2006 C est un fantasme absolu savoir ce que Marilyn Monroe confia, les deux derni res ann es de sa vie, son psychanalyste Dans Marilyn derni res s ances , Michel Schneider imagine justement cette relation Alors que la blonde a t d visag e sous tous les angles, envisag e sous tous les prismes, l crivain et psychanalyste r ussit, lui, faire entendre sa voix Par un savant jeu d allers retours, de flash back, de zooms et de grands plans tr s cin matographiques , ce n est pas la vie de Marilyn Monroe qui est racont e, mais sa mort Je ne me demande pas qui Je me demande qu est ce qui a tu Marilyn Le cin ma, la maladie mentale, la psychanalyse, l argent, la politique Et c est tout cela, d Arthur Miller aux Kennedy, en passant par le strass et le stress, qui est racont dans ce roman monde Olivia de Lamberterie Elle du 4 septembre 2006 Structur autour de sc nes assez br ves, qui s encha nent, se compl tent et se fondent pour donner un rythme fluide cette enqu te qui n en est pas une, Marilyn, derni res s ances, trag die moderne, est une m ditation tr s fine sur l art du cin ma art des images ou art des mots , sur la timidit des acteurs, sur ce perp tuel combat que la plupart d entre eux doivent mener contre eux m mes, et une r flexion sur les limites ou les exc s de la psychanalyse C est aussi deux pr sences magnifiquement rendues Greenson, l homme de la parole, qui se laisse pousser la barbe et s enfonce dans les m andres de l usine images d Hollywood Marilyn, la femme silencieuse que les deux fr res Kennedy se repassaient comme une pi ce de viande , l innocente qui cherchait le secret des mots et des crivains pour s en faire des amis Daniel Rondeau L Express du 14 septembre 2006 Comme certains films noirs, cette histoire commence par une sc ne qui devrait en tre l pilogue le corps sans vie d une femme blonde dans une chambre d h tel de Los Angeles, et, au coeur de la nuit, un homme qui, au t l phone, d une voix sans timbre, signale la police ce d c s Si suspense il y a, dans ce tr s beau roman de Michel Schneider, il ne r side donc pas dans la conclusion du r cit Simplement, cette fin tragique annonc e nimbe t elle d un bout l autre le roman d une aura tragique, cr pusculaire La femme, c est Marilyn Monroe Quant l homme, il s agit de Ralph Greenson, le dernier des psychanalystes de l actrice Nathalie Crom T l rama du 23 septembre 2006 Marilyn derni res s ances explore ce lien en approfondissant un cas extr me, qui tire peu peu lui la couverture du divan et de l cran les rapports entre Marilyn Monroe et son quatri me et dernier analyste, Ralph Greenson Le jour o elle meurt, le 4 ao t 1962, elle a eu deux longues s ances avec lui Ce n tait pas inhabituel Il voit son corps sans vie, chez elle, dans la nuit, p le sur des draps bleus Jamais il ne se remettra de sa disparition Le texte d bute plut t comme un document m me s il n en est pas un, il en fait l effet C est alors un excellent livre de seconde main, qui effectue au mieux cette op ration des temps modernes combiner dans l ambigu t les traces existantes Puis, peu peu, il s enfonce dans autre chose des dialogues, de la psychologie, du commentaire, toute une ventriloquie cr ative Schneider parle de plus en plus la place des morts qu il nous a pr sent s selon les meilleures sources, et autour d eux A mesure qu on approche de la fin de l h ro ne, l effet roman prend le pas sur l effet document Michel Schneider Lib ration du 28 septembre 2006 JE N AIME PAS les autoportraits Ni les magn tophones, ces tra tres qui vous pi gent avec vos propres mots Un peu crisp l id e de se raconter, Michel Schneider est soulag de voir qu en fait de sa b te noire, c est un inoffensif carnet de notes qu on a d gain Comme une formalit , avant d attaquer un sujet qui le passionne, sa Marilyn, il se pr te au jeu, parle de lui et de ses vies multiples Michel Schneider ne traque pas cette v rit , il l imagine selon le mentir vrai formul par Aragon, sans doute le seul acc s au r el Tout au long de ces 500 pages, il restitue l accent autrichien de Billy Wilder, le cabinet de Greenson, l aventure de Monroe avec Montand, ses t te t te spirituels avec Capote, ses comas r p t s sur les tournages Schneider pr te la belle des mots de visionnaire, des r flexions subtiles sur la mort, son image, son existence qu elle ne parvient habiter Il aime voir en elle l inspiratrice de Holly Golightly, la cover girl du Petit d jeuner chez Tiffany, incarn e l cran par Audrey Hepburn au grand dam de Schneider qui ne lui trouve aucune sensualit , qui perce elle seule le myst re de Marilyn Mieux vaut regarder le ciel que d y tre C est un endroit si vide, si vague Juste l endroit o se prom ne le tonnerre et o les choses disparaissent Astrid Eliard Le Figaro du 28 septembre 2006 Ce texte fait r f rence l dition Broch Watch The Marilyn Denis Show free online Hosted by Marilyn Denis, featuring the latest in food, style, home, life, health and celebrities Marilyn Denis Twitter Marilyn Denis Wikipedia Marilyn Denis born July , is a Canadian television and radio personality Denis is the host of The Marilyn Denis Show and co host of CHUM FM s Roger and Marilyn Marilyn Denis Bio married, affair, spouse, salary, net Marilyn Denis biography with personal life, married and affair info A collection of facts like married, affair, spouse, salary, net worth, bio and career Marilyn Denis Profiles Facebook View the profiles of people named Marilyn Denis Join Facebook to connect with Marilyn Denis and others you may know Facebook gives people the power to The Marilyn Denis Show Topic YouTube The Marilyn Denis Show is a Canadian daytime television talk show which debuted on January , on CTV and CTV Two Hosted by Marilyn Denis, the show air Marilyn Denis Biography Affair, Divorce, Ethnicity Marilyn Denis Biography Affair, Divorce, Ethnicity, Nationality, Salary, Net Worth, Height Who is Marilyn Denis Blond and beautiful Marilyn Denis is a Canadian Marilyn Denis Bio, Fact married,affair,boyfriend,salary Marilyn Denis biography with personal life, affair, and married related infoKnow More Details about her net worth, career, boyfriend, married and Children Marilyn Denis s Serene Home Learn how to layer old world elegance into a new build Lynda Reeves chats with TV and radio host Marilyn Denis about her tailored house designed by Brian Gluckstein Tour Marilyn Denis s Elegant Home Decorated For Christmas HH s Joel Bray gives Marilyn Denis s home an elegant and festive makeover for Christmas